Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 octobre 2012 4 04 /10 /octobre /2012 07:30

 

 

« lumière du soleil

gouttes liquoreuses du ciel »

adieu poète !

 

 

Le poète Nguyễn Chí Thiện, né à Hanoi en 1939, est décédé avant-hier en Californie, à l’âge de 73 ans.

Intellectuel contestataire, il a été emprisonné et envoyé en « camp de rééducation par le travail » plusieurs fois de 1961 à 1991, totalisant 27 années d’internement, pour cause de « contre propagande » contre le régime en place.

C’était durant son second internement de 1966 à 1977 que, sans papier ni crayon, il composa son monumental recueil Hoa địa nguc (Fleurs de l’enfer), qu’il restitua de tête après sa libération. Le recueil fut publié par la suite clandestinement à l’étranger (en Grande Bretagne, si je ne me trompe pas).

La traduction de l’œuvre en anglais lui a procuré en 1985 le Prix International de Poésie de Rotterdam in absentia.

En 1987, le théâtre du Ranelagh à Paris a produit un spectacle avec des extraits de cette œuvre traduite en français par Jean Maïs et Bùi Xuân Quang, dont on peut voir les enregistrements en 2 parties sur :

http://www.youtube.com/watch?v=QGjBSCTdC7w

http://www.youtube.com/watch?v=Mz9QKv1Pq3M&feature=relmfu

 

Depuis 1995, il s’est exilé aux États-Unis, où il vient de mourir.

Dông Phong

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires