Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 11:19

Kowloon

Chez les Neuf Dragons,
C'est la` que vibre Hong Kong,
A` retenir donc !

Nota.
Kowloon ou Les Neuf Dragons est la "peninsule continentale" de Hong Kong. On y trouve les quartiers populaires, les marche's, les commerces et les artisans (entre autres, les remarquables tailleurs indiens qui vous font des vetements sur mesure en 24 heures pour un prix incroyablement bas...). Mais a Kowloon se trouvent aussi de magnifiques musees, et le fameux hotel Peninsula ou` descendent des clients tres riches (de la reine d'Angleterre a`...James Bond, mais les prix des chambres sont tres largement au-dessus de mon budget !). Ah, j'ai failli oublier : on peut aller de l'ile de Hong Kong a` Kowloon et vice versa par le fameux Star Ferry, dont la traversee coute une cinquantaine de centimes d'euro par personne (je n'en connais pas le prix exact, car la traversee est gratuite pour les seniors dont je fais partie !)
 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Haïkus par vent d'est
commenter cet article
21 février 2008 4 21 /02 /février /2008 02:07

Echos de Hong Kong

Peu de Hongkongais
Gais,
Beaucoup sont par la`
Las,
Plutot inquiets
Et
Pleins d'enigmatiques
Tics.

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 03:20

Ap Lei Chau bridge*

Mais ou` vont-ils donc,
Jour et nuit sur le grand pont,
Ces gens de Hong Kong ?

* Vu de l'appartement de mes enfants.
 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Haïkus par vent d'est
commenter cet article
17 février 2008 7 17 /02 /février /2008 05:19
Chers ami(e)s
Vous voudrez bien excuser ces textes sans accents francais, car ils ont ete tapes sur un clavier anglais/chinois.
Dong Phong

Hong Kong
 
Dans cette ruche de Hong Kong,
Il ne fait vraiment pas tres bon
D’etre pauvre !
 
L’argent fait toujours le bonheur,
Et en prime un beau bras d’honneur
Au grand ogre !
 
À Central tout parait si clean,
Gentlemen et misses tres in,
Pas de grogne !
 
Dans la tristounette cohue,
Aucun megot traîne les rues,
Ni ivrognes !
 
Ces gens qui bossent tout le temps,
Sont-ils heureux reellement,
Braves pommes !
 
Nous, on a nos trente cinq heures,
Plein d’argent et l’argent du beurre*,
Mais quel monde !

* Plus d'un milliard de Chinois revent d'etre un jour payes au niveau du SMIC francais. Les Vietnamiens, les Indiens et bien d'autres, aussi.
Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article
13 février 2008 3 13 /02 /février /2008 14:24
Dernière minute avant mon départ demain pour Hong Kong. Dông Phong


Henri Salvador


Il s’est envolé, ce grand enchanteur si doux,

Nous léguant pour toujours trois mille rires fous,

D'une chanson douce au rêve de Syracuse.


Voilà que là-haut le vaillant Zorro amuse

Le Bon Dieu et tous ses archanges ravis,

Et comme d’hab, notre cher Salvador en rit ! 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Actualité
commenter cet article
12 février 2008 2 12 /02 /février /2008 09:30
Absence du 14 février au 3 mars

(avec possible prolongation)

Chers visiteuses et visiteurs,

Je vais rendre visite à mon fils et à ma belle-fille à Hong Kong, où mon fils a trouvé du travail.

Là-bas, les claviers d’ordinateurs ne sont pas toujours compatibles avec les accents français pour que je puisse me connecter à OB (sacré mot de passe !) et répondre à vos commentaires.

Merci de bien vouloir patienter jusqu’à mon retour, au cas où je ne pourrai pas me connecter.

Bien amicalement.

Dông Phong 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Actualité
commenter cet article
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 09:06
Des poètes de ma terre lointaine 

Nouvelle publication de Dông Phong


Chers ami(e)s visiteuses et visiteurs,

Vous avez peut-être aimé la poésie viêtnamienne à travers Hồ Xuân Hương, Hàn Mặc Tử et Vũ Đình Liên que j’ai traduits et présentés sur ce blog.

Aujourd’hui, en poursuivant mon ambition de partager aux lecteurs francophones ce volet si important de ma culture d’origine, j’ai l’honneur et le plaisir de vous informer que mes traductions de huit poètes viêtnamiens viennent d’être publiées dans ce nouveau recueil :


Des poètes de ma terre lointaine
Poésie viêtnamienne présentée et traduite par

Dông Phong 
164 pages et 7 illustrations hors texte
EAN : 9782748340501

Éditions Publibook, Paris

(cliquer sur le lien à droite de cette page pour en voir la présentation) 


Pour compléter l’information présentée par l’éditeur sur ce lien, je recopie ci-après la table des matières du recueil.

Bien amicalement,

Dông Phong 


Table des matières

Hồ Xuân Hương

Cái quạt / L’éventail

Đèo Ba Đội / Le col de Ba Đội
Quả mít / Le fruit du jaquier

Đánh đu / L'escarpolette

Lũ ngẩn ngơ / Une bande d’idiots

Trống thủng / Le tambour percé

Bánh trôi / La boulette flottante

Ốc nhồi / L’escargot à farcir

Lấy chồng chung / D’avoir un mari commun

Sư hổ mang / Le bonze cobra


Hàn Mặc Tử

Thức khuya / Nuit blanche

Buồn thu / Mélancolie d’automne

Bẽn lẽn / Pudeur

Gái quê / Une jeune fille de ma campagne

Uống trăng / Boire la lune

Nụ cười / Un sourire

Đây thôn Vĩ dạ / Ici le hameau de Vĩ dạ

Hồn lìa khỏi xác / Quand l’âme quitte le corps

Cô gái đồng trinh / Une vierge

Những giọt lệ / Des larmes

Trút linh hồn / Rendre l’âme

Hãy đón hồn anh / Tu veux bien accueillir mon âme 


Thế Lữ

Sáng / Matin

Trưa / Midi

Chiều / Soir

Thay lời tựa / En guise de préface

Khúc hát bên sông / Le chant du bord de la rivière

Yêu / Aimer

Ác mộng / Cauchemar

Hái hoa / Cueillir une fleur

Thức giấc / Sommeil interrompu

Giây phút chạnh lòng / Un court instant qui m’a ému

Nhớ rừng / Nostalgie de la jungle


Nguyễn Bính

Tình tôi / Mon amour

Anh về quê cũ / Grand frère, reviens au vieux village

Đóa hoa hồng / Une rose

Từ độ về đây / Depuis que je suis revenu ici

Mắt nhung / Les yeux de velours

Thoi tơ / La navette

Ghen / Jalousie

Không ngủ / Insomnie

Hôn nhau lần cuối / Embrassons-nous une dernière fois

Trưa hè / Un midi d’été

Lỡ duyên / Destin raté

Tỉnh giấc chiêm bao / Se réveiller après le rêve


Hồ Dzếnh

Màu cây trong khói / Couleur des arbres dans la fumée

Tặng / Offrande

Giữ gìn / Prends garde

Mưa / Pluie

Nước chảy chân cầu / L’eau coule sous le pont

Mái lều tranh / Une cahute au toit de chaume

Tình xưa / Amour passé

Xuân ý / Pensée de printemps

Lỡ đò / J'ai raté le passage

Buổi hẹn / Un rendez-vous


Xuân Diệu

Bài thơ tuổi trẻ / Poème de jeunesse

Vì sao / Pourquoi

Với bàn tay ấy / Avec cette main

Trăng / Lune

Vô biên / L’infini

Tình trai / Amour de garçons

Tặng thơ / Offrir un poème

Đêm thứ nhất / La première nuit 

Chiều / Soir

Đây mùa thu tới / Voilà l’automne


Đình Liên

Ông đồ già / Le vieux calligraphe

Lũy tre xanh / Le cordon de bambous verts

Thành cũ / Vieille citadelle


Vi Thừa Khánh

Nam hành biệt đệ / En partant vers le Sud, dire adieu au petit frère


Addenda

Le sonnet d’Arvers traduit par Khái Hưng


Épilogue

Nợ phong trần / Dettes aux vents et aux poussières


Bibliographie simplifiée

Index des illustrations 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Livres de Dông Phong
commenter cet article
7 février 2008 4 07 /02 /février /2008 08:39
Au premier jour du nouvel an lunaire, les lettrés viêtnamiens ont la tradition " d’ouvrir la plume " (khai bút) par un petit poème. Aujourd’hui commence l’année de la Souris (ou du Rat, selon la traduction courante, mais je préfère la Souris, c’est plus exact par rapport au zodiaque, et plus mignon !), et je ne manque pas à ce devoir, pour vous souhaiter, chers visiteuses et visiteurs, une très bonne nouvelle année pleine de " bonheur, prospérité et longévité ", comme on dit habituellement au Viêtnam.

Dông Phong

Khai bút


Hôm nay con chuột đuổi con heo,

Chuột đồng béo mỡ hay chuột chí,

Chuột nào cũng được, chỉ mong Mậu Tý

Cho nước chuột mai đỡ đói nghèo.
 

Chúc toàn dân chuột hết nằm queo,

Mong chuột nhảy ra khỏi đáy hũ,

Rồi chuột được vui khao dân chủ

Tự do mà chẳng sợ con mèo.

 

Traduction :

Ouverture de la plume


Aujourd’hui un muridé chasse le cochon de l’an passé,

Rat des champs bien gras ou maigre souris,

Peu importe l’animal, pourvu que l’année Mậu Tý1

Aide le pays murin à avoir moins faim et pauvreté.

Que le peuple murin ne reste plus recroquevillé,

Qu’il s’échappe du fond de la jarre mal remplie,

Qu’il puisse fêter dignement la démocratie

Sans craindre le chat qui dévore sa liberté.

1. Mậu Tý : nom viêtnamien de l’année de la Souris 2008. 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article
5 février 2008 2 05 /02 /février /2008 08:16
Bibendum


Huit ans mais pesant ses quatre-vingt-dix kilos,

Un monstre, cet enfant américain point beau1,

Qui, en bibendum, ne peut plus bien respirer,

Et encor moins, sur ses pattes, se déplacer.

Quand la moitié du monde crève de faim,

Ses congénères et lui s’empiffrent sans frein,

À force de gonfler, ces gros sons of the bitch

Péteront comme des baudruches qui font shitttttttttt !

1. Vu hier aux actualités télévisées. 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Actualité
commenter cet article
4 février 2008 1 04 /02 /février /2008 09:13

People


C’est, s’il y a
  suite durable,

Un news people combien vendable

Dans les médias si rentables :

Longtemps après la Médicis,

Voici une first lady bis

Aux flaveurs de macaronis

Pour notre président bruni,

Car la  télé s’en fait écho :

Il se re-remarie, Sarko !

Cahin et caha,

Des hauts et des bas,

Sondages ou pas,

Mais encor en a,

Quel président là !

Holà, oh la la !

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Actualité
commenter cet article

Présentation

  • : TERRE LOINTAINE
  • TERRE LOINTAINE
  • : Poèmes bilingues français-viêtnamiens
  • Contact

terrelointaine

terrelointaine

Recherche