Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 00:00

 

Allégories poétiques.

 

Pour faire suite à l'article précédent, voici d’autres images allégoriques.

Ce poème est une pastiche de Đèo Ba Đội / Le col de Ba Đội de notre poétesse rebelle Hồ Xuân Hương déjà publié à la page http://terrelointaine.over-blog.fr/article-11017007.html.

Dông Phong

 

 

Mưa phùn Quiberon

 

Mưa phùn, mưa phùn, vẫn mưa phùn,

Rét ghê gió bấc cứ thổi phun.

Cửa sông khép lạch, đăng đứng xững,

Con diệc ngửng đầu, cổ gật run.

Cái ghe xô động, dây cọt kẹt,

Cột chính mất buồm, ngọn lay rung.

Chủ chài thủy thủ ai cũng ướt,

Điếu nguội thuốc tàn phải hít hun.

         

 

Traduction :

 

Le crachin à Quiberon

 

Le crachin, le crachin, encore le crachin,

Qu’il fait froid avec cette bise du nord qui souffle et qui asperge.

L’embouchure ferme son chenal, le phare se dresse là inutile,

Le héron lève la tête, son cou se balance en tremblant.

La barque est chahutée, ses cordes grincent en gémissant,

Le grand mât perd sa voile, sa pointe se fait secouer.

Patron pêcheur, matelots, tous se mouillent sans exception,

Pipe refroidie, tabac éteint, ils doivent aspirer pour rallumer.

 

(Extrait de Dông Phong, Poèmes Inter mi-temps / Thơ thẩn thoảng, Éd. Publibook, 2008).

 

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 06:00

 

la barque est bien prête

pour recevoir le grand mât

- allons à Messine… !

 

Je suis toujours étonné, et émerveillé, de trouver des mêmes allégories poétiques chez les Français et les Viêtnamiens.

Pour revoir les paroles de cette fameuse chanson qui, parmi bien d’autres, a chauffé les soirées estudiantines de beaucoup d’entre nous, veuillez cliquer sur http://beausoleil.free.fr/old_site/recueil.html.

Dông Phong

 

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Haïkus par vent d'est
commenter cet article
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 06:10

 

 

Chers ami(e)s,

Pour nous distraire, un ca dao qui m’a beaucoup amusé autrefois dans ma terre lointaine.

Bien cordialement.

Dông Phong

 

Ba cô đi go lên chùa,

Mt cô yếm thm b bùa cho sư.

Sư về sư ốm tương tư,

Ốm lăn ốm lóc nên sư trọc đầu…

Ai làm cho dạ sư sầu,

Cho ruột sư héo như bầu đứt dây ?

 

(Ca dao)

 

Traduction par DP :

 

Trois donzelles montaient à la pagode avec du riz porté sur leur tête,

L’une d’elle au cache-seins pourpre jeta au bonze un charme funeste.

En retour le bonze tombe malade d’un amour désespéré,

Malade à se rouler de tous côtés et à avoir le crâne rasé…

Qui donc a rendu le cœur du bonze si affligé,

Et ses entrailles desséchées comme une gourde que sa liane a laissée tomber ?

 

(Stance populaire anonyme)

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Auteurs vietnamiens
commenter cet article
8 juin 2013 6 08 /06 /juin /2013 06:51

 

Un poème de notre ami Jakez, en écho à mon poème « Mots à maux » (http://terrelointaine.over-blog.fr/article-mots-a-maux-115740125.html).

Merci, Jakez ! 

DP

 

Thérapie

 

 

                        à Jean-Luc  Aotret

 

Quand vogue l'âme

A fleur de peau,

Signal à larmes

Sur mon radeau.

 

Souffleur de vers

Joueur de mots,

Cet univers

Soigne les maux.

 

Vers salvateur

Phare ou message,

Baume intérieur

Quand vient l'image.

 

Feu de survie

Appel à l'aide,

La Poésie

Comme un remède.

 

Jacques Premel-Cabic

 


Repost 0
Published by Dông Phong - dans Auteurs français
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 06:16

 

Temps- Pestif, Mercredi 17 avril 2013


2ème brise-coeur

Quand le vieux bonheur, avec les maladies,
S’est au loin envolé sur leurs funestes ailes,
Reste ce brise-cœur que sont quelques poèmes,
Qui veut nous consoler dans nos nuits refroidies.

 
Dông Phong

 

 

Moi, le pauvre immigré si heureux en Bretagne,

Jamais je n’ai osé, parmi les fleurs d’ajonc,

Dire ce brise-cœur dans ma douce campagne,

Ni mon petit malheur transformé en chanson.

 

In Commentaire n°6 posté par Dông Phong le 17/04/2013 à 21h40

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article
3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 07:07

 

Article reproduit de Temps-Pestif, Lundi 15 avril 2013

http://temps-pestif.over-blog.org/article-le-brise-coeur-117092479.html


Le brise-coeur

Ce mois-ci, c'est notre ami Dông Phong qui nous propose de nous amuser poétiquement avec la rime brisée. Cet artifice poétique est un procédé qui fait que les vers riment non seulement par la fin mais également à la césure de l'hémistiche ; les différentes parties ainsi obtenues pouvant présenter un sens différent de celui de l'ensemble comme dans cet extrait de Zadig (chap. 4) de Voltaire où les vers tronqués du héros manquent de le conduire à sa perte :


Par les plus grands forfaits j’ai vu troubler la terre.
sur le trône affermi, le roi sait tout dompter.
Dans la publique paix l’amour seul fait la guerre :
C’est le seul ennemi qui soit à redouter.


Règle : composer un quatrain (strophe de 4 vers) d’alexandrins (vers de 12 pieds), avec deux rimes ab qu’on peut placer où l’on veut. Les premiers hémistiches des quatre vers forment un quatrain d’hexamètres, et les autres un autre quatrain de même métrique. Placer où l’on veut l’expression « brise-cœur » et l'on obtient un petit poème que Dông-Phong a baptisé « Brise-cœur » tel que celui-ci :

 

Par ces temps de malheur, de crise et de chômage,
Dans ce monde gisant, partout déboussolé,
C’est un gros brise-cœur, on perd tout son courage,
De voir ces trous béants que nul ne peut combler.

Dông Phong


Empoignez vos plumes telles des masses et brisez-moi vos rimes pour peut-être de votre poème en faire au moins deux. Vous êtes bien entendu instamment conviés à glisser vos créations et vos appréciations dans les commentaires.

 

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article
30 mai 2013 4 30 /05 /mai /2013 05:30

 

HAÏKU DU CŒUR N°31

 

Dédié particulièrement à Yvette, notre courageuse webmaster de Fulgurance

  

Lotus--MINI-copie-1.JPG 

(Photo © Dông Phong)

 

 

Bông sen

 

Trong đầm gì đẹp bằng sen,

Lá xanh, bông trắng lại chen nhụy vàng,

Nhụy vàng, bông trắng, lá xanh,

Gần bùn mà chẳng hôi tanh mùi bùn.

 

                                     (Ca dao)

 

Traduction par Dông Phong :

 

La fleur de lotus

 

Dans le marais, quoi de plus beau que le lotus,

Feuilles vertes, pétales blancs et étamines jaunes rivalisent de pudeur,

Étamines jaunes, pétales blancs, feuilles vertes, et sans plus,

Près de la boue, mais sans en prendre la puanteur.

 

                         (Chanson populaire anonyme)

 

Cette fleur est le symbole de « l’homme de bien » confucéen (君子 ou jun zi en chinois, ou quân tử en vietnamien), qui reste intègre quelle que soit la situation environnante. Elle est aussi le siège du Bouddha.

 

Dông Phong

  

Notes :

1) Les confucéens étaient de vilains machos car ils parlaient toujours de « l’homme » dans leurs pensées. Pourtant, bien des « femmes de bien » valent beaucoup mieux que certains individus mâles !

2) Sur la photo, ne soyez pas choqué(e) par la bouteille vide qui flotte tout près de la fleur de lotus à droite : on trouve de tout dans les marigots, même des crocodiles !

 

Article déjà publié sur Fulgurance le 16.2.2013 : http://haikouest.wordpress.com/2013/02/16/haiku-du-coeur-n31/

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Auteurs vietnamiens
commenter cet article
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 05:05

 

Chers ami(e)s,

J'ai le grand plaisir de vous inviter à cette exposition,

bien cordialement.

Dông Phong

 

 

Expo pour OB

 

      Exposition à

L’Auberge du Petit Verger

56250 Monterblanc - Tél. : 02 97 45 95 57

 

Vernissage : dimanche 9 juin 2013 à 18 heures

Dông Phong y dédicacera son recueil

Haïsha à Ker Gwriziad, Hommage à Saint Avé

 

L’exposition se terminera le 15 août 2013

 

 

 

 

 

 

 


Repost 0
Published by Dông Phong - dans Actualité
commenter cet article
24 mai 2013 5 24 /05 /mai /2013 07:59

 

la nuit tombe

une merlette picore

les derniers vers

 


 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Haïkus par vent d'est
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 05:22

 

Tankaphère 2

(Jeu poétique de Temps-Pestif*)

 

Au jeu poétique

participons tankaphère

tout tranquillement.

Janus inlassablement

force à nous faire frémir.

 


* Voir le règlement sur http://temps-pestif.over-blog.org/article-le-tankaphere-116344855.html  

 

 

Repost 0
Published by Dông Phong - dans Textes de Dông Phong
commenter cet article

Présentation

  • : TERRE LOINTAINE
  • TERRE LOINTAINE
  • : Poèmes bilingues français-viêtnamiens
  • Contact

terrelointaine

terrelointaine

Recherche